1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle

La Rue Montorgueil, à Paris. Fête du 30 juin 1878 Claude Monet (1840-1926)

La Rue Montorgueil
zoom
Télécharger l'image  
  • La Rue Montorgueil, à Paris. Fête du 30 juin 1878a
  • Rue Saint-Denis, fête du 30 juin 18781
  • Impression, soleil levant, 18722
  • La Gare Saint-Lazare3
  • Les Nymphéas : Le Matin clair aux saules4
  • Les Nymphéas : Soleil couchant5
La Rue Montorgueil, à Paris. Fête du 30 juin 1878
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 81 x 50 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1878
lieu de conservation : Paris, musée d’Orsay
La Rue Montorgueil
La Rue Montorgueil, à Paris. Fête du 30 juin 1878
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 81 x 50 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1878
lieu de conservation : Paris, musée d’Orsay
Rue Saint-Denis
Rue Saint-Denis, fête du 30 juin 1878
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 76 x 52 cm
technique : Huile sur toile
lieu de conservation : Rouen, musée des Beaux-Arts
Impression, soleil levant, 1872
Impression, soleil levant, 1872
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 48 x 63 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1872
lieu de conservation : Paris, musée Marmottan
La Gare Saint-Lazare
La Gare Saint-Lazare
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 75.5 x 104 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1877
lieu de conservation : Paris, musée d’Orsay
Les Nymphéas : Le Matin clair aux saules
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 200 x 1275 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1914-1918
lieu de conservation : Paris, musée de l’Orangerie
Les Nymphéas : Soleil couchant
Les Nymphéas : Soleil couchant
auteur(s) : Claude Monet (1840-1926)
dimension : 200 x 600 cm
technique : Huile sur toile
datation : 1914-1918
lieu de conservation : Paris, musée de l’Orangerie

À la gloire des couleurs de la République

30 juin 1878 : la capitale en liesse célèbre enfin la République, restaurée en 1870. Les immeubles se couvrent de drapeaux bleu-blanc-rouge. C’est une journée historique, un moment exceptionnel pour les Parisiens, qui vivent là leur première grande fête nationale (la date du 14 juillet sera retenue en 1880). La population, encore meurtrie par la capitulation devant la Prusse en 1871, éprouvée par les insurrections qui ont suivi, est enfin réunie sous le signe de la concorde et de la paix. Le spectacle de la ville, métamorphosée par les couleurs républicaines, inspire le peintre Claude Monet. Il raconte : « J’aimais les drapeaux. Le jour de la première fête nationale je passais dans la rue Montorgueil avec mon matériel de peinture. La rue décorée de drapeaux était noire de monde. Je vis un balcon, grimpai les marches et demandai la permission de peindre. On m’y autorisa » [ image principale ]. Monet ne cesse de se revendiquer peintre de plein air. Emporté par son sujet, il représente le même jour, et dans des conditions semblables, la rue Saint-Denis voisine pareillement pavoisée [ image 01 ].

Claude Monet et la vie parisienne

Monet connaît bien la capitale, où il se forme à partir de 1859 après avoir passé son enfance au Havre, le grand port de la côte normande. C’est à Paris qu’il rencontre d’autres artistes qui partagent son désir de renouveler la peinture et deviendront ses amis. C’est encore à Paris qu’il fait scandale avec sa technique audacieuse en exposant en 1874 Impression, soleil levant [ image 02 ], qui donnera naissance au mot «  impressionnisme ».

Par son sujet, La Rue Montorgueil est également une toile exceptionnelle. En effet, Monet peint relativement peu de paysages urbains : au paysage de Paris, il préfère les bords de Seine, la campagne et la mer. Dans ses peintures parisiennes, il regarde et peint la grande ville à distance, souvent perché sur un balcon, comme dans La Rue Montorgueil ou dans son Boulevard des Capucines quelques années plus tôt. Son grand sujet parisien reste la gare Saint-Lazare, à laquelle il consacre plusieurs toiles en 1877 [ image 03 ] . Mais dans cette série, ce n’est pas tant la ville qui retient son attention que les jets de fumée qui s’échappent des locomotives dans la lumière.

Ces images de rues pavoisées le 30 juin 1878 marquent l’abandon des sujets parisiens. En 1879, Monet s’installe à Vétheuil et ne vient plus dans la capitale que de loin en loin, pour vendre ses toiles. Bientôt, installé à Giverny, à l’écart de la grande ville, il peint inlassablement son jardin. Mais, à la fin de sa vie, l’aventure des Nymphéas [ image 04 ] pour l’Orangerie le ramènera au cœur de Paris.

Dissolution des formes dans la couleur

Au-delà de l’originalité du sujet, le paysage urbain de la rue Montorgueil est également une œuvre clef dans la carrière de Monet. Le peintre y adopte un point de vue original, à la fois surélevé et dans l’axe de la rue. La perspective guide le regard au loin et permet d’embrasser le spectacle dans sa globalité, avec la foule qui se presse et les drapeaux soulevés par le vent. Le peintre ne dessine aucune ligne pour former les contours, mais pose sur la toile de multiples petites touches colorées appliquées d’un geste rapide et nerveux. Avec cette solution radicale, il saisit l’instant par les mouvements et la lumière. De près, tout semble désintégré. Mais, observée à distance et par le jeu des contrastes, la couleur recompose une vision cohérente et compréhensible de la réalité. La dissolution des formes, des détails et des figures humaines au profit de cet ensemble de petites taches de couleur ouvre la voie à des expériences encore plus audacieuses qui mèneront Monet, au début du XXe siècle, aux frontières de l’abstraction [ image 05 ].

Exposition "Dix chefs-d'oeuvre de la peinture française", Macao, du 27 juin au 7 septembre 2014

Permalien : http://panoramadelart.fr/monet-rue-montorgeuil

Publié le 27/08/2014

haut de page

ressources internet

  1. Le chemin de fer, symbole d'une nouvelle révolution industrielle sur le site l’Histoire par l’image
    http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=4
  2. 30 juin 1878, une fête « vraiment nationale » sur le site l’Histoire par l’image
    http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=291
  3. Un décor public sous la IIIe République sur le site l’Histoire par l’image
    http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=657
  4. Voir aussi le site Histoiredesarts.culture.fr

Si vous connaissez des ressources intéressantes, partagez-les en nous envoyant un commentaire !

glossaire

Impressionnisme :
Courant artistique regroupant l’ensemble des artistes indépendants qui ont exposé collectivement entre 1874 et 1886. Le terme a été lancé par un critique pour tourner en dérision le tableau de Monet Impression soleil levant (1872). Les impressionnistes privilégient les sujets tirés de la vie moderne et la peinture de plein air.
haut de page

laisser un commentaire

Votre avis nous intéresse ! Posez-nous des questions, suggérez-nous des sites, des œuvres à étudier... partagez avec d’autres vos coups de cœur !




* mentions obligatoires. Aucune information personnelle ne sera publiée, réutilisée, ou communiquée à des tiers

Anonyme
jeu, 04/14/2016 - 16:10

# Voir aussi Henri Bidauld : Dans le marais du bas Bugey. Ce tableau fait référence à l'impressionnisme grâce aux couleur.